Un an déjà que Coralie a disparu !

Coralie_Moussu_pics_390

Source : http://disparition-coralie.skyrock.com/

Édition du mardi 7 septembre 2010

Bagnols. Vénéjan - Un lâcher de ballons pour ne pas oublier Coralie

C'était dur. Mais beau à la fois. Hier en fin d'après-midi, plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées à Vénéjan, sur le site du Moulin de la Tour, pour un symbolique lâcher de ballons. Ils étaient verts. Verts, comme la couleur de l'espoir. Et c'est la petite Lou, avec toute la candeur de ses 2 ans, qui a donné le signal. « Les ballons... », a-t-elle crié dans le micro.

coralie_moussu_4140578objoz_1902Sait-elle, cet adorable bout de chou, que c'est pour sa maman, que tout ce monde était réuni ? Pour Coralie, qui a mystérieusement disparu de son domicile de Vénéjan, le 6 novembre dernier. Déjà dix mois. « Soit 304 jours d'attente », avait appuyé un peu plus tôt le maire Bernard Ughetto, comme pour mieux marquer ce cauchemar que vit la famille.
Car si tous les gens qui étaient présents hier,
ballon en main, n'oublient pas Coralie, pas un ne peut avoir véritablement conscience du drame que vivent ses proches. Son frère Nicolas, notamment. « À bout de nerfs ». Obligé de mâchouiller un bout de plastique pour se contenir. Courageusement, il a pris le micro. Pour raconter cet été infernal, « passé à distribuer 25 000 tracts sur les aires d'autoroutes, sur les plages, les festivals. On ressemble à des mendiants. Mais je veux que tout le monde sache que Coralie a disparu. Pour que, si quelqu'un la croise dans la rue, il la reconnaisse. » Dans un sanglot, Nicolas l'a avoué, il va devoir prendre un peu de repos, partir dans les Cévennes. Pour mieux revenir.
Car il ne perd pas espoir, ce frangin aimant. Pas plus que ses amis et celles et ceux qui ont décidé de se mobiliser au sein de Coralie M, association créée cet été afin de soutenir toutes les actions qui peuvent permettre de la retrouver. Jean-Paul, l'ami et président, en a rappelé les fondements. « Nous n'avons pas vocation à enquêter à la place des gendarmes. Il s'agit avant tout de fédérer toutes les bonnes volontés, de se donner les moyens de chercher, de faire passer le message. On a déjà quelques pistes d'espoir ». Par exemple ce témoignage, recueilli lors du festival reggae à Bagnols, qui laissait croire que Coralie a été aperçue du côté de Palavas. « Les enquêteurs l'ont pris au sérieux ».
« Ce n'est pas parce qu'on ne l'a pas trouvé, qu'on ne la trouvera plus , reprenait ensuite le maire. Ne laissons pas sa famille seule. Ils ont besoin de se sentir épaulés ».
La maman de Coralie prenait d'ailleurs la parole pour remercier celles et ceux qui se mobilisent, qui sont là, avec eux. « Où qu'elle soit, elle verra qu'on l'aime ». Avant de s'adresser à sa fille : « Nous laisserons personne te reprocher ton absence ».
L'émotion était encore plus forte, lorsque l'oncle de la jeune femme, venu de Bretagne, ne parvenait à lire le poème qu'il avait composé pour elle. C'est son père qui en déclamait quelques lignes, craquant lui aussi, la petite Lou dans les bras. Beaucoup n'arrivaient à contenir leurs larmes. Pas plus que le ciel, qui pleurait alors quelques gouttes. C'était dur. Mais beau, lorsque les ballons étaient lâchés dans le ciel. En guise d'espoir.

Ludovic TRABUCHET

Ici un article de midi libre de ce matin :  http://www.midilibre.com/articles/2010/11/05/A-LA-UNE-Douze-mois-d-absence-et-de-mystere-absolu-1443152.php5